Pratiques négociants auto

Le marché de la location de véhicules est en constante évolution. Il est désormais courant pour les particuliers de partager ou louer leur voiture à d’autres personnes via des applications de partage ou de location de véhicules comme Uber, Ouicar, Drivy ou encore Blablacar.

Objectif : rentabiliser son véhicule pendant des périodes d’inutilisation et faire des économies lors de la location.

On estime qu’aujourd’hui, 1 voiture en circulation sur 5 est, soit partagée, soit louée par un particulier à un autre particulier.

Alors, cette évolution est-elle un risque ou une opportunité pour les négociants automobiles ?

 

Location de voitures entre particuliers : pourquoi c’est tendance

La location de voitures entre particuliers est en plein boom en France. Elle fait partie du mouvement appelé “économie collaborative”. Son principe repose sur le partage ou l’échange de pair à pair avec ou sans échange monétaire.

La location collaborative présente de nombreux avantages pour le consommateur tant au niveau financier, qu’écologique et social.

Son objectif principal étant de réduire la sur-consommation.

Le marché de la location automobile en pleine évolution

Le succès des sites et applications mobiles d’auto-partage, de covoiturage ou de location entre particuliers montre que le regard des français sur la voiture change.

La valeur d’usage prend le pas sur le besoin de possession. Pourquoi ? Prise de conscience des contraintes environnementales ou vrai changement sociologique ? Dans les 2 cas, les professionnels de l’automobile doivent s’adapter à cette évolution du marché.

Nous sommes dans l’ère de l’économie collaborative et le secteur automobile n’y échappe pas. Dans les grandes villes, la location est devenue le meilleur moyen de transport, la possession d’un véhicule y étant une charge importante par rapport à son utilisation.

En effet, entre les coûts directs d’utilisation (essence, assurance, usure, etc.) et les frais indirects (parking, contraventions, etc.), un véhicule peut rapidement coûter cher. Surtout lorsqu’on sait que 90 % de son usage réel est consacré au trajet du domicile vers le travail.

En dehors de détenir sa propre voiture, le particulier a donc 3 autres alternatives :

  • louer un véhicule en fonction de son besoin d’usage ;
  • louer à un autre particulier ;
  • partager son véhicule ou partager le véhicule de quelqu’un d’autre via le covoiturage.

 

 

Location collaborative : une opportunité pour les négociants automobiles

Les nouvelles technologies sont un véritable atout pour les particuliers et doivent être une force pour les négociants automobiles.

Face aux alternatives d’achat de véhicules, pourquoi les négociants automobile ne deviendraient ils pas acteurs de ce marché en pleine évolution ? Comment ? En proposant à la location court-terme certains modèles de leur parc automobile. 3 avantages à cela :

  • rentabiliser du stock « dormant » ;
  • répondre à la demande de certains particuliers ;
  • fidéliser ses clients loueurs qui peuvent à tout moment devenir acheteur.

 

La réflexion est ouverte et certains négociants ont déjà pris le pas. Pour y arriver, ces négociants automobile peuvent s’appuyer sur l’utilisation de certains logiciels VO / VN qui permettent déjà de faire à la fois du négoce et de la location de véhicule.

 

KEPLER SOFT : un logiciel 100 % web tout en un

Notre solution KEPLER SOFT permet de gérer à la fois la vente et la location de votre parc automobile. 100 % web, gérez facilement votre activité de négoce automobile que vous soyez sur PC, mobile ou tablette.

Gagnez du temps en centralisant toute votre activité grâce à KEPLER SOFT.

Demandez une démo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *