Pratiques négociants auto

 

Les méthodes d’identification des véhicules ont très largement évolué depuis plusieurs années dans le secteur automobile.

De la recherche par marque, modèle ou version, au descriptif de l’immatriculation (utilisé depuis plus de 20 ans dans les ateliers automobiles et de plus en plus utilisé dans les commerces et concessions automobiles) et maintenant l’utilisation du VIN, il est désormais très facile et rapide d’identifier un véhicule d’occasion.

Le VIN (Vehicle Identification Number ou numéro d’identification des véhicules en français), est un code unique donné à tout véhicule depuis 1954. Il s’agit du numéro de série du véhicule, que l’on retrouve sur le certificat d’immatriculation, sur le châssis du véhicule et sur sa plaque constructeur.

Retour sur ces 3 techniques d’identification.

 

Identification classique d’un véhicule par marque, modèle et version

L’identification d’un véhicule motorisé par marque, modèle et version (aussi appelée finition) est très courante dans le marché automobile.

Cette technique en “système d’entonnoir” permet d’obtenir :

  • le descriptif du véhicule fourni par les constructeurs ;
  • l’ensemble des équipements de série ;
  • et surtout la liste des équipements en options, influençant sur la valeur neuve du véhicule.

 

Identification d’une voiture par l’immatriculation

L’identification d’un véhicule par son immatriculation permet d’obtenir rapidement l’ensemble du descriptif présent sur la carte grise.

Si cette méthode est idéale pour limiter les erreurs de re-saisie dans le cadre d’une immatriculation ou d’un changement de titulaire, elle présente néanmoins des limites concernant l’identification de la version ou finition.

Sur une carte grise, il n’y a malheureusement aucune information concernant les équipements de série et options présents sur le véhicule. Une donnée pourtant très importante pour un négociant souhait acheter ou vendre un véhicule. 

C’est pour cela qu’une nouvelle requête se démocratise grâce aux constructeurs : l’identification par le VIN. 

 

Identification d’une auto par son VIN ou numéro de série

Longtemps restée chasse gardée au sein de chaque marque et du réseau distribuant la dite marque, l’identification par VIN est désormais disponible pour l’ensemble des professionnels du secteur automobile (atelier, négociants, concessions, etc.).

Composé de 17 caractères (lettres et chiffres), le VIN permet d’accéder à l’ensemble des données du véhicule pour l’identifier de façon complète.

Le VIN se décompose comme suit :

  • les 3 premiers caractères correspondent au constructeur (code WMI) : le 1er caractère désigne la zone géographique, le 2e le pays à l’intérieur de la zone géographique et le 3e le constructeur ;
  • les 6 caractères suivants concernent la description du véhicule : il s’agit du code VDS (Vehicle Descriptor Section) ;
  • les 8 derniers caractères permettent quant à eux d’identifier le véhicule : il s’agit du code VIS (Vehicle Indicator Section).

L’identification par VIN permet de commercialiser un véhicule neuf ou d’occasion sans erreur.

Cette méthode reste la solution la plus fiable pour les négociants. Ils éviteront demain d’acheter ou de vendre des véhicules dont la version ou la finition n’est pas la bonne et ainsi éviter tout vice caché lors de la commercialisation.

Logiciel pour identifier véhicules neufs et occasion par VIN
Aperçu de l’identification par VIN dans notre logiciel KEPLER SOFT

 

KEPLER SOFT : un logiciel tout-en-un pour identifier les véhicules par VIN

KEPLER SOFT est le premier logiciel dans le métier de l’achat / vente de véhicule à le proposer l’identification de véhicules par VIN.

Identifiez facilement et rapidement vos nouveaux véhicules dans votre parc automobile grâce à l’identification automatique par VIN.

Testez-le !

Un commentaire sur “VIN : l’identification des véhicules change dans le logiciel VO / VN !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *