application VO / VN

Trouver des alternatives énergétiques au pétrole et aux carburants dits « fossiles » dans le secteur automobile est un domaine de recherche important depuis les années 1990. Les experts redoutent « l’Oil Peak« , lorsque la demande de pétrole sera plus forte que la production.

Heureusement, de nombreuses alternatives innovantes ont été lancées depuis avec plus ou moins de succès dont certaines sont prometteuses.

 

Les carburants du passé

Le secteur des carburants évolue fortement depuis plusieurs années mais en France, les voitures roulent principalement à l’aide d’essence ou de diesel.

Des carburants très polluants, nécessitant tous deux du pétrole.

Mais quelles alternatives avons-nous ?

 

Les carburants qui promettaient

L’huile végétale carburant

L’huile végétale carburant (HVC), et notamment l’huile de Colza, peut remplacer le gazole au sein des moteurs diesel. Le moteur qui tourne à l’huile végétale est le fruit du travail de M. Rudolf Diesel qui créé son moteur en 1892.

Du fait du coût de l’huile à l’époque, ce carburant fût rapidement remplacé par un dérivé du pétrole que nous connaissons tous : le gazole.

Avec la pollution, les recherches se tournent vers un carburant nouveau et non polluant, dont le coût serait moindre.

Carburant du passé, le colza pourrait-il devenir un carburant d’avenir ?

Les véhicules diesel peuvent très facilement carburer avec de l’huile végétale en additif au diesel sans aucune modification mécanique. Avec quelques modifications matérielles on peut rouler à 100 % d’huile végétale sans aucun problème et sans aucune dégradation des performances de l’automobile.

La combustion de l’huile végétale libère la même quantité de CO2 que la combustion de diesel. Mais ces molécules sont des molécules de CO2 qui ont servi à la croissance de la plante et qui seront absorbées par la génération suivante de plantes oléagineuses. Ceci forme alors un cycle perpétuel généralisé sous le terme de « biomasse« .

Malheureusement, nous ne disposons pas encore des ressources nécessaires pour produire une quantité suffisante d’huile.

quels carburants pour les voiture de demain ?

 

Le GPL

Le GPL, ou Gaz de Pétrole Liquéfié, est apparu comme le carburant du futur :

  • moins polluant que l’essence et le diesel,
  • bénéficiant d’avantages fiscaux le rendant moins coûteux à la pompe,
  • et enfin préservant mieux l’usure des moteurs.

 

Le GPL avait tout pour convaincre mais n’a pas rencontré un franc succès en France. Seul 260 000 véhicules circulent avec ce carburant contre 14 millions de véhicules GPL en Europe.

Le prix du baril, toujours au plus bas, ne facilite pas sa popularisation dans notre pays. Gageons que les entreprises gérant des flottes de véhicules prennent en compte ces avantages en terme de coût : primes à l’achat et carburant encore moins cher que l’essence ou le diesel.

 

 

Les carburants du futur

La biomasse

De nombreux chercheurs planchent sur ce type de solutions. Pour assurer notre consommation en carburant, de nombreuses sources d’approvisionnement seront nécessaires.

Malheureusement, une étude menée aux Etats-Unis démontre que la totalité de la biomasse mondiale transformée en carburant ne suffirait pas à la consommation américaine.

L’hydrogène

Ce carburant, inventé il y a plus de 40 ans, est normalement un carburant « propre » puisqu’il ne rejette « que » de l’eau.

Cependant son utilisation reste marginale, car sa production consomme beaucoup d’énergie.

Les micro-algues

D’après de nombreux scientifiques, les algues sont l’avenir de l’humanité. Ils sont une source abondante alimentaire, sont utiles à la confection de médicaments et pourraient également remplacer les énergies fossiles.

Les micro-algues présentent plusieurs avantages :

  • au niveau de leur production : elles nécessitent de l’eau, du CO2 et du soleil. Des ressources dont nous disposons déjà ;
  • au niveau de leur utilisation : aucune modification au niveau des motorisations n’est pour le moment nécessaire ;
  • la seule inconnue reste pour le moment la pollution émise par la combustion de ces algues.

 

Une source d’énergie innovante et abondante à même subvenir aux besoins de la planète.

Et l’électricité ?

Se pose évidemment le cas le l’électrique. L’état actuel des technologies impose l’utilisation de batteries au Lithium, ressource limitée. Solution d’avenir ou solution temporaire ?

 

Quel carburant pour demain ?

On constate que ces carburants d’avenir sont tous issus de notre environnement.

Mais à défaut d’être totalement écologiques (en existe-il ?), ces solutions ont le mérite de proposer une vision durable de leur utilisation sans épuiser les ressources de la planète.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *