Web et Actu

Le marché des véhicules utilitaires et d’entreprises se met aux nouvelles technologies

Nous avions évoqué dans un précédent articlel’arrivée massive chez la plupart des constructeurs automobile de nombreuses nouvelles technologies issues des grands acteurs informatiques de la Silicon Valley que sont Google ou encore Apple et des startups automobile comme Tesla.

Ces acteurs font bouger les lignes pour le marché grand public, mais qu’en est-il du marché de l’automobile d’entreprise et des utilitaires ?

 

L’entreprise numérique

Toute entreprise se doit d’être attentive aux innovations et aux nouvelles technologies, cela vaut pour son parc de véhicules. C’est une réelle opportunité pour les négociants et garages automobiles. Fortement incités par les pouvoirs publics (pression fiscale) et le grand public (pression sociétale) les nouvelles technologies et les impératifs écologiques amènent les entreprises à devoir faire évoluer leur parc, en effet :

  • Les véhicules propres sont beaucoup moins taxés
  • Les technologies embarquées sont de plus en plus accessibles et sécurisent la conduite
  • Les véhicules deviennent de plus en plus autonomes ce qui permet d’en optimiser l’usage

Tous ces points sont autant de solutions qui permettront aux entreprises de réaliser des économies importantes en terme :

  • d’organisation : optimisation de leur parcs automobiles
  • financier : diminution des taxes
  • et humain : facilitation de la conduite

Donc poussé par l’état et les clients, le marché automobile connaît une des plus profondes évolutions de son offre de véhicule depuis bien longtemps et les entreprises comptent bien profiter de cela !

 

Optimiser sa flotte automobile

Gérer son parc automobile devient une réelle nécessité pour les entreprises afin d’optimiser les coûts.

Cela passe  à la fois par des systèmes embarqués afin de réduire les accidents et accrocs divers engendrant des coûts importants. Mais cela passe aussi par l’utilisation de logiciels de gestion de parc automobile performants afin de réduire le nombre de véhicules dormants. Moins de véhicules dormant sur le parc signifie moins de véhicules à acheter pour l’entreprise.

Une bonne nouvelle pour les entreprises mais aussi pour les garages automobiles, négociants et revendeurs automobile. Car la baisse potentielle d’achats de véhicules classiques est aujourd’hui en passe d’être compensée par l’arrivée massive des nouvelles motorisations électriques et des véhicules propres. Ce que les vendeurs automobiles vont perdre en volume ils le gagneront en valeurs, les nouveaux véhicules éco responsables (Électrique ou Hybride) dont plus chère à l’achat mais bénéficient de plus de prime écologique.

 

Véhicules propres

Les motorisations hybrides ou 100% électriques incarnent aujourd’hui l’avenir ou plutôt un présent qu’il ne faut pas rater.

Tout d’abord le Parlement Européen imposera dès 2017 des réductions d’émissions de CO2 pour les véhicules utilitaires passant de 202 à 175g/km.

Le changement du côté des constructeurs est donc déjà engagé, mais il l’est également de la part des entreprises qui y voient un réel intérêt. Cette opportunité est triple pour elle :

  • Réduire la facture énergétique
  • Bénéficier d’exonérations de la TVS (Taxe sur les Véhicules de Société)
  • Optimiser leur image de marque soucieuse de l’environnement. Cette notion devenant importante pour de nombreuses collectivités et grandes entreprises dont l’image est désormais tournée vers l’écologie.

Avec encore des baisses de coûts et une image “green” avec les véhicules propres il ne manque plus que les collaborateurs puissent transformer leurs temps de trajet en temps de production. Cette notion est également en passe de devenir une réalité.

 

Véhicules autonomes

Cette réalité est le véhicule autonome. Nous en parlions également dans cet article. Google avec sa Google Car a été le premier à communiquer et tester en situation réelle ses véhicules autonomes. Aujourd’hui de nombreux grand constructeurs lui emboîtent le pas afin de ne pas rater ce tournant technologique et laisser les entreprises du numérique de la Silicon Valley “uberiser” leur marché !

Le confort engendré par ces véhicules est flagrant lorsque l’on parle de véhicules d’entreprise et véhicules utilitaires. Fini les longs trajets épuisants (créateurs d’accidents), les passagers pourront s’occuper d’autres taches : répondre aux appels sans risquer une amende ou un accident, gérer ses commandes, ses emails etc.

Quand pourront voir ce type de véhicules dans nos contrées ? 2025 ou moins, la question reste ouverte lorsque l’on observe la rapidité de déploiement des nouvelles technologies !

 

Confort, baisse des coûts liés aux accrochages, productivité accrue des collaborateurs voilà ce que promet l’automobile d’entreprise du futur.
Et vous que pensez-vous de ces nouvelles technologies ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *